jeudi 25 octobre 2018

APROCHIM: le tribunal de Nantes annule une décision préfectorale

     
Posté par Terre et vie à 11:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

dimanche 7 octobre 2018

ARTICLE GLOBJOURNAL DIMANCHE 7 OCTOBRE 2018

ARTICLE GLOBJOURNAL DIMANCHE 7 OCTOBRE 2018 APROCHIM - « Monsieur le Préfet, je vous écris pour que vous nous veniez en aide...  » voilà résumé la teneur du courrier qu’a pu se procurer leglob-journal ; une lettre de quatre pages envoyée par Sophie Moreau, une habitante de Grez-en-Bouère à Frédéric Veaux, le représentant de l’État en Mayenne. La mère de famille de trois enfants décrit le calvaire enduré, une « situation invivable » depuis plus de sept ans, se décrivant comme « dommages... [Lire la suite]
Posté par Terre et vie à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 5 octobre 2018

Riveraine et Victime d'APROCHIM, une maman demande de l'aide au Préfet pour le 2 ème fois (en octobre 2015 et octobre 2018)

Mme MOREAU Sophie,                                                                 à Bouère, le 3 octobre 2018 La Pélivière 53290... [Lire la suite]
Posté par Terre et vie à 10:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]
vendredi 5 octobre 2018

À Grez-en-Bouère, Aprochim a un projet d'agrandissement

  À Grez-en-Bouère, Aprochim a un projet d'agrandissement mardi 2 octobre 2018 à 19:45 France Bleu Mayenne L'usine spécialisée dans le traitement du PCB et qui a connu plusieurs épisodes de pollution a pour projet d'acheter 8 hectares de terre en limite de propriété. Grez-en-Bouère, France A Grez-en Bouère, l'usine Aprochim spécialisée dans le traitement des déchets souillés par les PCB (polychlorobiphényles) souhaite s'étendre, son directeur Didier Gauthier vient de signer une promesse d'achat pour acquérir huit hectares... [Lire la suite]
Posté par Terre et vie à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 3 octobre 2018

MISE AU POINT

  MISE AU POINT   Fin janvier 2017, devant la caméra de France 5, le directeur général d’Aprochim a précisé que sa société devait prendre ses responsabilités et indemniser les victimes de sa pollution. Pour ce qui est des autres éleveurs qui n’ont pas fait le choix de la voie judiciaire, tous avaient été indemnisés, en leur remboursant soit le lait, soit les animaux devenus interdits à la vente et donc euthanasiés, pour cause de dépassement des normes alimentaires. L’indemnisation ayant cependant été faite au rabais,... [Lire la suite]
Posté par Terre et vie à 15:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]