Suspension partielle des activités d’Aprochim à Grez-en-Bouère

La société Aprochim de Grez-en-Bouère (Mayenne) a été contrainte de suspendre ses activités à la suite d'un arrêté préfectoral en date du lundi 25 novembre 2019.

Des activités suspendues car les seuils ont été dépassés.

Jean-Francis Treffel, préfet de la Mayenne, a signé lundi 25 novembre 2019 un arrêté qui suspend une partie des activités du site d’Aprochim, a Grez-en-Bouère (Mayenne).

Sont ainsi suspendues : toute opération de vidange ou de traitement des transformateurs électriques contenant des polychlorobiphényles (PCB), sous 24 heures ; ainsi que la prise en charge de transformateurs contenant du PCB, au terme d’un délai de huit jours.

Lire aussi : Grez-en-Bouère : le P-dg d’Aprochim prépare l’avenir

Seules peuvent être poursuivies les opérations de prise en charge de déchets, dont la concentration en PCB est inférieure à 50 ppm (partie pour million).

Cette décision est prise car, dans le cadre du plan de surveillance renforcée. Les résultats d’analyse des herbes, prélevées en dehors du site, font état de dépassements de la norme de 1,25 pg/g en PCB et dioxines/furanes, qui s’applique aux fourrages et prairies au plus près d’Aprochim.

Ce seuil, prévu par l’arrêté préfectoral du 27 octobre 2017, a été dépassé à plusieurs reprises, de manière ponctuelle, depuis août 2018.

La suspension partielle de l’activité d’Aprochim pourra être levée sur la base des actions proposées par l’exploitant pour respecter cette norme, ainsi que des résultats des nouveaux prélèvements réalisés dans le cadre du plan de surveillance renforcée.

Une société surveillée

Pour mémoire, les analyses et expertises diligentées ces dernières années démontrent l’absence de risque sanitaire pour les populations habitant à proximité d’Aprochim.

Parallèlement, la surveillance des élevages dans le voisinage d’Aprochim permet de constater l’absence de dépassement des seuils de PCB dans les viandes. Les mesures réalisées régulièrement dans le lait établissent également l’absence de dépassement des seuils de PCB.

Lire aussi : Une explosion sur le site d’Aprochim à Grez-en-Bouère

Toutefois, des mesures de surveillance particulières s’appliquent aux activités agricoles les plus proches du site (fourrages, élevages), les émissions de PCB et dioxines/furanes liées aux activités d’Aprochim pouvant induire un risque. Seules les viandes issues de jeunes animaux de trois élevages bovins sont interdites de consommation.

Les animaux adultes pas concernés

Les animaux adultes ne sont pas concernés par cette restriction.

Le site d’Aprochim, situé à Grez-en-Bouère, qui emploie 33 salariés, est spécialisé dans la décontamination et le traitement de transformateurs contenant du PCB.